Categories
Archbishop’s Teaching Uncategorized

Ascension of the Lord Thursday

Homily of His Excellency Selim Sfeir Maronite Archbishop of Cyprus The Power of Ascension: Walking in Faith and Hope Mark, 16 / 15-20

Dear brothers and sisters,

Today, as we celebrate the Ascension of our Lord Jesus Christ, we are called to meditate on the profound meaning of this event and its impact in our lives.

The Ascension marks the end of Jesus' earthly ministry and the beginning of a new era for his disciples. It is a moment of transition, but also a moment of revelation. As Jesus ascends to heaven, he shows us the way to eternal glory and promises us the constant presence of the Holy Spirit.

In this act of Ascension, we see the power of God at work. Jesus, who had conquered death, ascends triumphantly to his Father, demonstrating his sovereignty over all creation. It is a powerful reminder that nothing is impossible for those who believe.

As we contemplate the Ascension, we are also called to renew our own commitment to faith. Like the disciples who witnessed this extraordinary event, we are called to walk in confidence and hope, knowing that he who ascended to heaven will one day return in all his glory.

But the Ascension is not just a past event; it is also a present reality in our lives. Every time we lift our hearts to God in prayer, every time we seek to live according to his will, we participate in this spiritual ascension. We are called to ascend with him, to transcend the limits of this world, and to live in the light of his presence.

On this holy day, may we be encouraged to look upwards, to fix our eyes on Jesus, the author and perfecter of our faith. May we find in him the strength and courage to persevere in the race set before us, knowing that he who began a good work in us will carry it on to completion until the day of Jesus Christ.

May the power of Ascension be with us all, now and forever. Amen.

† Selim Sfeir
Maronite Archbishop of Cyprus

Categories
Archbishop’s Teaching Uncategorized

Jeudi de l’Ascension du Seigneur

Homélie de Son Excellence Mgr. Selim Sfeir Archevêque Maronite de Chypre La Puissance de l'Ascension : Marcher dans la Foi et l'Espérance Marc, 16 / 15-20

Chers frères et sœurs en Christ,

Aujourd'hui, alors que nous célébrons l'Ascension de notre Seigneur Jésus-Christ, nous sommes invités à méditer sur le sens profond de cet événement et sur son impact dans nos vies.

L'Ascension marque la fin du ministère terrestre de Jésus et le début d'une nouvelle ère pour ses disciples. C'est un moment de transition, mais aussi un moment de révélation. Car en montant vers le ciel, Jésus nous montre la voie vers la gloire éternelle et nous promet la présence constante du Saint-Esprit.

Dans cet acte d'Ascension, nous voyons la puissance de Dieu à l'œuvre. Jésus, qui avait vaincu la mort, s'élève triomphalement vers son Père, démontrant ainsi sa souveraineté sur toute la création. C'est un rappel puissant que rien n'est impossible pour celui qui croit.

En contemplant l'Ascension, nous sommes également appelés à renouveler notre propre engagement envers la foi. Comme les disciples qui ont été témoins de cet événement extraordinaire, nous sommes appelés à marcher dans la confiance et l'espérance, sachant que celui qui est monté au ciel reviendra un jour dans toute sa gloire.

Mais l'Ascension n'est pas seulement un événement du passé, c'est aussi une réalité présente dans nos vies. Chaque fois que nous élevons nos cœurs vers Dieu dans la prière, chaque fois que nous cherchons à vivre selon sa volonté, nous participons à cette ascension spirituelle. Nous sommes appelés à monter avec lui, à transcender les limites de ce monde et à vivre dans la lumière de sa présence.

En cette journée sainte, que nous soyons encouragés à regarder vers le haut, à fixer nos yeux sur Jésus, l'auteur et le consommateur de notre foi. Puissions-nous trouver en lui la force et le courage de persévérer dans la course qui nous est proposée, sachant que celui qui a commencé en nous une bonne œuvre la rendra parfaite jusqu'au jour de Jésus-Christ.

Que la puissance de l'Ascension soit avec nous tous, maintenant et pour toujours. Amen.

 

† Selim Sfeir
Archevêque Maronite de Chypre

Categories
Archbishop’s Teaching Uncategorized

5ème Dimanche après la Résurrection

Homélie de Son Excellence Mgr. Selim Sfeir Archevêque Maronite de Chypre (Jean 21 : 15 - 19)

Chers frères et sœurs en Christ,

 

Pierre s'est précipité la nuit de l'arrestation de Jésus, par amour excessif pour lui, il a déclaré qu'il ne l'abandonnerait pas et ne douterait pas de lui, oubliant qu'il était un homme faible, peut-être incapable de tenir ses promesses. La réponse de Jésus fut donc: "Le coq ne chantera pas que tu ne m`aies renié trois fois" Jean 13: 38

Ici, après la résurrection, dans une situation individuelle avec lui, Jésus se tient face à Pierre, qui l'a renié trois fois, non pas pour le faire honte de ses actes, non pas pour le blâmer pour son reniement, ni pour se venger de lui, mais pour lui exprimer son pardon. Les moments d'intimité avec Dieu sont les plus beaux, lorsqu'il pose son doigt sur la blessure qui nous fait souffrir, non pas comme Thomas l'a fait pour croire après le doute, mais pour guérir cette blessure qui saigne dans nos vies, parce que Jésus, qui connaît la profondeur de nos cœurs, ne doute pas de nous, mais croit en nous malgré notre fragilité!

Jésus a demandé à Pierre: "Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu?" Pierre a répondu: "Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime", puis Jésus lui a posé la même question une deuxième fois, et la réponse de Pierre était similaire à la première. Mais la troisième fois était la plus importante, " Pierre fut attristé de ce qu’il lui avait dit pour la troisième fois: M’aimes-tu? Et il lui répondit: Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je t’aime." La tristesse de Pierre a fait émerger de sa profondeur une réponse qui porte en elle la repentance et la prise de conscience de la faiblesse de sa nature humaine. "Tu sais toutes choses." Oui, tu sais que je t'aime bien que j'aie failli et t'aie renié, alors je laisse maintenant à ton amour le soin de me juger! Dans ce contexte, l'apôtre Paul dit: " La tristesse selon Dieu produit une repentance à salut dont on ne se repent jamais." 2 Corinthiens 7:10

La question la plus importante que le texte nous pose: Comment le médecin des cœurs guérit-il la maladie du péché qui a fait tomber Adam, Pierre et nous? Le remède vient de la bouche de Jésus sous forme de question à Pierre, et à nous aussi: "M'aimes-tu?"

Oui, l'amour de Dieu est le remède. Qui peut maltraiter celui qu'il aime? Et s'il le fait, ne devrait-il pas être attristé comme Pierre, se hâter vers la repentance et demander pardon? La Bible nous dit: " La charité couvre une multitude de péchés." 1 Pierre 4: 8 Elle dit aussi: " l’amour couvre toutes les fautes." Proverbes 10:12 "Car l’amour est fort comme la mort." Cantique des Cantiques 8:6

" l’Éternel sonde tous les cœurs et pénètre tous les desseins et toutes les pensées." 1Chroniques 28: 9 Il connaît notre faiblesse et connaît combien nous l'avons renié dans notre comportement et nos actions. Mais il connait aussi que nous l’aimons, alors il pose la question à chacun de nous aujourd'hui, individuellement, comme il a interrogé Pierre: "M'aimes-tu?"

Dieu ne nous demande pas si on l’aime pour condamner pour nos péchés, mais il pose la question de son cœur qui a vécu l'amour jusqu'à se donner lui-même, pour éveiller les émotions de nos consciences, pour nous conduire à une repentance qui nous mène à notre salut. Dieu ne demande de nous que de l'amour, car tout ce que nous pouvons faire ou donner n'a de valeur qu'avec l'amour. " Quand un homme offrirait tous les biens de sa maison contre l’amour, Il ne s’attirerait que le mépris " Cantique des Cantiques 8: 7. Et l'apôtre Paul nous dit: "Quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n’ai pas la charité, cela ne me sert de rien." 1 Corinthiens 13: 3

Nous nous repentons aujourd'hui devant Dieu et lui répondons: "Tu sais tout. Tu sais que je t'aime." Et avec le psalmiste, nous lui disons: " Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur! Éprouve-moi, et connais mes pensées! Regarde si je suis sur une mauvaise voie, Et conduis-moi sur la voie de l’éternité!" Psaumes 139: 23-24

 

 

† Selim Sfeir

Archevêque Maronite de Chypre

 

Categories
Archbishop’s Teaching Uncategorized

Dimanche de Thomas (Jean 20, 26-31)

2ème Dimanche après la Résurrection Homélie de Son Excellence Mgr. Selim Sfeir Archevêque Maronite de Chypre

Chers frères et sœurs en Christ,

Jésus est ressuscité des morts, oui, et il est apparu aux disciples réunis, mais pas à tous, car Thomas n'était pas avec eux. Lorsque les dix disciples ont informé Thomas de l'apparition de Jésus, il n'a pas cru, mais il a dit : " Si je ne vois dans ses mains la marque des clous, et si je ne mets mon doigt dans la marque des clous, et si je ne mets ma main dans son côté, je ne croirai point." (Jean 20:25).

Thomas est resté en lutte avec sa foi pendant une semaine entière, jusqu'à ce que vienne le nouveau dimanche. Ce qui nous confirme qu'il était en conflit interne avec sa foi, c'est qu'il était avec les disciples et ne les a pas abandonnés, et n'a pas abandonné l'Église réunie. Jésus leur est apparu à nouveau, et il s'est adressé directement à Thomas avec la réprimande de l'amour et non pas avec l'amour de la réprimande, et lui a dit : " Avance ici ton doigt, et regarde mes mains; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté; et ne sois pas incrédule, mais crois." (Jean 20:27)
Aucun des disciples n'avait informé Jésus de la position de Thomas ni de sa réponse, mais Jésus, présent dans la vie de Thomas, connaît ses détails les plus précis et veut le guérir de ses doutes.

Souvent, nous tombons dans de grands moments de doute, où nous perdons notre foi ; nous sentons que Dieu est loin de nous, et nos yeux ne le voient plus malgré sa présence et sa protection silencieuse sur nous. La volonté de Dieu n'est pas que nous restions dans le doute, ce n'est pas son désir que nous vivions dans l'incrédulité, mais il nous laisse une marge de retour à nous-mêmes, à la lutte interne constructive, et ensuite il se révèle à nous!

"Avance ici ton doigt, et regarde mes mains; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté." Par cette phrase, Jésus s'adresse à nous aujourd'hui comme s'il disait à chacun de nous : "Je connais tes doutes, je comprends tes inquiétudes, si tu veux croire en moi, ne t'éloigne pas, avance ton doigt et touche-moi, et ne tâtonne pas avec l’esprit du monde pour arriver à la foi. Ouvre tes yeux sur mes blessures, et ne focalise pas sur tes blessures, car dans mes blessures tu trouveras ta guérison!"

Le monde ne peut pas vous conduire à Jésus car il ne le connaît pas, "Il était dans le monde, et le monde a été fait par lui, et le monde ne l’a point connu" (Jean 1:10), car le monde ne peut pas comprendre Dieu par la logique humaine. Jésus dit : " celui qui est de la terre est de la terre, et il parle comme étant de la terre. " (Jean 3:31) Quant à l'apôtre Paul, il nous dit: " Car puisque le monde, avec sa sagesse, n’a point connu Dieu dans la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication." (1 Corinthiens 1:21)
Jésus s'adresse à Thomas avec une phrase dont les échos nous secouent encore, " Ne sois pas incrédule, mais crois." Tout comme il voulait que Thomas croie en lui, il veut que nous croyions en lui, mais le chemin de la foi qu'il trace exige de s'approcher de lui, de mettre nos mains dans les siennes, par l'expérience personnelle que l'esprit ne peut pas comprendre, et de regarder les blessures de ses mains et de voir les traces des clous.
Voir ces blessures conduit nos cœurs à croire en l'amour qui s'est donné lui-même sur la croix. Et toucher la trace des clous ouvre nos yeux pour voir ce que le monde ne peut pas voir. "Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus; mais vous, vous me verrez, car je vis, et vous vivrez aussi." (Jean 14:19) Ainsi seulement nous disons avec Thomas à Jésus : "Mon Seigneur et mon Dieu !"
Amen.

† Selim Sfeir
Archevêque Maronite de Chypre

 

Categories
Archbishop’s Teaching Uncategorized

Message de Pâques 2024 de Son Excellence Mgr Selim Jean Sfeir Archevêque Maronite de Chypre

Christ est ressuscité !

Chers frères et soeurs en Christ,

Christ est ressuscité !

Le Dieu de l'amour et de la vie a vaincu la mort et offre une vie nouvelle à quiconque
croit et identifie sa vie à Jésus-Christ ressuscité.
En ce jour saint de Pâques, alors que nous nous réunissons dans la joie et la gratitude,
réfléchissons tous à la signification profonde de la résurrection de notre Seigneur.
Pâques n'est pas seulement la célébration de la vie sur la mort, c'est aussi le
témoignage de la puissance de l'amour divin. C'est un rappel poignant que même
dans les moments les plus sombres de notre vie, il y a de l'espoir, il y a de la lumière,
il y a la possibilité d'une conversion et d'une transformation.

L'humanité connaît aujourd'hui de terribles tragédies qui découlent du mal humain.
Les guerres, les conflits, les conflits sanglants, la faim et la discorde frappent non
seulement notre région mais aussi la planète entière. L'égoïsme humain l'emporte
désormais sur l'unité, même au sein de la famille et de la société.

La résurrection du Christ nous enseigne que la réconciliation est possible, que la paix
est possible. En tant que disciples du Christ, baptisés au nom du Père, du Fils et du
Saint-Esprit, nous sommes appelés à être des ouvriers de paix, au service de l'unité
et de la compréhension mutuelle.

Jésus ressuscité est le seul à donner à l'homme l'espoir tangible que la bonté et
l'amour l'emportent toujours.

Mettons notre confiance en celui qui nous a ouvert le chemin de la vie, en celui qui
a donné sa vie pour nous afin de nous offrir la rédemption de nos péchés et de nos
faiblesses. En ce jour saint, engageons-nous à devenir meilleurs et devenir de
meilleurs chrétiens.

Que cette Pâque soit un temps de renouveau spirituel pour chacun d'entre nous.
Trouvons la force et le courage de pardonner, de guérir les blessures du passé et de
construire un avenir meilleur.

Souvenons-nous que la vraie victoire réside dans l'amour démesuré de Dieu.
Tournons-nous vers Celui qui nous a aimés jusqu'à se sacrifier et qui est ressuscité
pour nous donner une vie nouvelle. Abandonnons notre passé, ouvrons nos cœurs et
nos esprits, et empruntons le chemin de l'amour, de la bonté, de la réconciliation, de
la fraternité et de la solidarité.

Que la lumière et l'amour du Christ remplissent nos cœurs et guident nos actions afin
que les valeurs de paix, de justice et de réconciliation prévalent, non seulement à
Chypre et au Moyen-Orient, mais aussi dans le monde entier.

Que la paix et la grâce du Christ ressuscité soient avec vous tous, maintenant et à
jamais.

+ Selim Sfeir
Archevêque Maronite de Chypre

Categories
Archbishop’s Teaching Uncategorized

Messaggio di Pasqua 2024 da Sua Eccellenza Mons. Selim Sfeir Arcivescovo Maronita di Cipro

Cristo è risorto!

Cari fratelli e sorelle in Cristo,

Cristo è risorto!

Il Dio dell'amore e della vita ha vinto la morte e offre una nuova vita a chiunque
creda e identifichi la propria vita con Gesù Cristo risorto.
In questo santo giorno di Pasqua, mentre ci riuniamo nella gioia e nella gratitudine,
riflettiamo tutti sul significato profondo della risurrezione di nostro Signore.
La Pasqua non è semplicemente la celebrazione della vita sulla morte, ma è anche la
testimonianza del potere dell'amore divino. È uno struggente promemoria del fatto
che anche nei momenti più bui della nostra vita c'è speranza, c'è luce, c'è possibilità
di conversione e trasformazione.

L'umanità di oggi sta vivendo terribili tragedie che derivano dalla malvagità umana.
Guerre, conflitti, scontri sanguinosi, fame e discordia affliggono non solo la nostra
regione, ma anche l'intero pianeta. L'egoismo umano ha ormai la meglio sull'unità
anche all'interno della stessa famiglia e della società.

La risurrezione di Cristo ci insegna che la riconciliazione è possibile, che la pace è
possibile. Come discepoli di Cristo, battezzati nel nome del Padre, del Figlio e dello
Spirito Santo, siamo chiamati a essere operatori di pace, al servizio dell'unità e della
comprensione reciproca.

Gesù risorto è l'unico che dà all'uomo la speranza tangibile che il bene e l'amore
vincano sempre. Affidiamoci a Colui che ci ha aperto la via della vita, a Colui che
ha dato la vita per noi per offrirci la redenzione dal male e dal nostro io malvagio.
In questo giorno santo promettiamo a noi stessi che saremo cristiani migliori e
persone migliori.

Che questa Pasqua sia un momento di rinnovamento spirituale per ciascuno di noi.
Troviamo la forza e il coraggio di perdonare, di guarire le ferite del passato e di
costruire un futuro migliore.

Che la vera vittoria è nell'amore supremo di Dio. Avviciniamoci a
Colui che ci ha amato fino alla morte ed è risorto per darci una nuova vita.
Lasciamoci alle spalle la nostra vecchia vita, apriamo i nostri cuori e le nostre menti
e camminiamo sul sentiero dell'amore, della gentilezza, della riconciliazione, della
fratellanza e della solidarietà.

Che la luce e l'amore di Cristo riempiano i nostri cuori e guidino le nostre azioni per
lavorare per la prevalenza dei valori di pace, giustizia e riconciliazione non solo nella
nostra Cipro e nel Medio Oriente, ma anche nel mondo intero.

La pace e la grazia del Signore risorto siano con tutti voi, oggi e sempre.

+ Selim Sfeir
Arcivescovo Maronita di Cipro

Categories
Events Home Category Posts Home Category Posts New Uncategorized

Saint Maron, Αγίος Μάρωνας 2024

Assisted by the Maronite priests, and surrounded by may bishops and priests from the sister churches, the Maronite Archbishop of Cyprus, H.E. Msgr. Selim Sfeir, presided the Holy Liturgy of the Feast of the Maronite church patron, Saint Maron, in the “Our Lady of Graces” cathedral in Nicosia, on February 11, 2024, at 10:00 a.m.

The holy mass was attended by:

H.E. the President of the Republic of Cyprus, Mr. Nikos Chritodoulidis and the First Lady Mrs. Philipa Karssera Christodoulidi.

His Excellency Bishop Porfyrios of Neapolis representing His Beatitude Archbishop Georges the Third, Archbishop of Nova Justiniana and all Cyprus. As well as many Metropolitans from the Greek Orthodox Church of Cyprus.

Mr. Nikos Tornarides, Representing H.E. Mrs. Annita Demetriou, the president of the House of Parliament.

H.E. Mr. Antonis Liatsos, President of the supreme court of Cyprus.

Mr. Yannakis Moussa, The Maronite Representative in the house of Parliament.

H.E. Mrs. Claude El Hajjal, Ambassador of Lebanon to Cyprus and dean of Diplomats.

The Most Reverend Msgr. Mauro Lalli, Chargé d’affaires of the Vatican Embassy in Cyprus.

The most Reverend Msgr. Bruno Varriano, Patriarchal Vicar of the Latin Community in Cyprus.

H.E. Mr. Makis Keravnos, Minister of Finance of the republic of Cyprus.

H.E. Mrs. Marilena Raounaa, Deputy Minister of European affairs.

H.E. Mrs. Anna Aristotelous, Presidential Commissioner for Humanitarian Issues and Overseas Cypriots.

Mr. Michel Matta, President of the Maronite Council of Lebanon.

Mr. Contstantinos Yorgatzis , Mayor of Nicosia.

Mr. Andreas Papacharalambos, Mayor of Strovolos.

The Heads and Representatives of all the Political Parties of the Parliament, some members of the parliament, the representative of the Armenian Community, the Head and representatives of “The Local community council of our Maronite Villages”, former ministers and former Maronite representatives, representatives of the National Guards and Police Forces, and many ambassadors and diplomatic representatives and officials,

As well as many priests and nuns and consecrated, who raised their voices in praise for the Lord in this occasion.

The Maronite Choir served and tuned the hymns of the holy mass, elevating the attendees into heavenly spirituals.

 

                        

Categories
Uncategorized

CELEBRATE THE HAPPINESS OF FAMILY LIFE

THE COMMISSION FOR PASTORAL CARE OF THE FAMILY
INVITE ALL CATHOLIC FAMILIES
TO CELEBRATE THE HAPPINESS OF FAMILY LIFE
SATURDAY 2ND OF DECEMBER 2023
IN PERVOLIA JOURNALIST VILLAGE

 

PROGRAMME:
9:30: Arrival and accommodation
10:00: Introduction and morning prayer
10:15: Presentation of the theme
11:00: Coffee break
11:30: Work in groups
12:00: Summary of the work in groups
13:00: Lunch
14:00: Sacrament of confession and
preparation of the Eucharist
15:00: Holy Eucharist
16:00: Recreation time .
17:00: Departure from Pervolia

LOCATION: ANALIA RESTAURANT-LARNACA
IN PERVOLIA JOURNALIST VILLAGE

NB. You may register your families with your parish priest until 20th November.
For lunch please prepare a food that we will all share together, all kind of goods are
welcome to celebrate together.

Categories
Home Category Posts news Uncategorized

Mrs. Anna Aristotelous’ visit to Karpasha and Kormakitis

The new Head of Humanitarian Issues department for Missing, Detained and Resettled persons Mrs. Anna Aristotelous, visited the villages of Karpasha and Kormakitis on the 21rst of August 2023.
Mrs. Aristotelous was welcomed by H.E. Archbishop Selim Sfeir and the Representative of the Maronites in the Parliament, H.E. Mr. Yannakis Moussas and the Member of the House of Representatives of Cyprus H.E. Mr. Mario Mavrides and the Mokhtari of both villages.
Mrs. Aristotelous listened to the needs of the people in both villages.
Categories
Uncategorized

Holy Thursday, 12.4.2012

Holy Thursday, 12.4.2012

Holy Thursday

1 Cor 11/23-32;Luc 22/1-23

Dear Brothers and Sisters in Christ,

I want to meditate with you, on this Easter night, on the mystery of God’s love to us, through the following four points:

  1. It is the Thursday of the Sacraments, during which our Lord culminates His life on the Eve of His passion, offering Himself for us, through the Eucharistic Gifts that is the bread and wine. He established the mystery of Holy Eucharist, which summarizes the path of humanity towards this hour, during which He saves mankind from sin and liberates it with His death and resurrection. Through Holy Eucharist we thank and praise Him for the life and salvation He gave us. In this way, we glorify the Father through the spirit that makes us participate in this symposium of the bread of life.
  2. It is the Thursday of the washing of the feet, which clearly shows, that Jesus Christ, the King of Kings leaned towards our sinful humanity. Let us remember that He himself leaned during His incarnation and was born in a place full of humility. He, himself entered Jerusalem riding a donkey and was welcomed by the pure and the righteous. And on this night, he completes the ceremony of the washing, in order to give an example to His disciples, to all of us, that love is expressed with service and the most prominent should be the first servant. In this mystery of His love we were baptized Christians to serve humanity.
  3. It is the Thursday during which our Lord established priesthood. He is Himself the priest of the New Testament. All baptized participate in His priesthood through baptism. Some are called to serve the community through the priesthood of the altar, celebrating the Holy Eucharist and the other mysteries. The presence of priests in the world shows God’s mercy towards humanity. Because of the presence of priests in human societies, the faith within the community is testified. Jesus continues to invite young people to follow Him. My youth, open your hearts to hear His voice and accept Him.
  4. It is the Thursday during which we renew our faith in front of this huge mystery of His love towards us. Let us be honest with ourselves, let us be consistent to our baptism and Christian mission. Let us search deep inside to realize what kind of faith we live: Is it a temporary faith? Is it faith received from the family and society without any personal or deep commitment? Is it a faith in which we exercise some external religious ceremonies without considering that we adore the Living God who loves us and requests from us only to love Him? Let us renew our faith, let us apologize in front of the generosity of His love. Let us meet the challenges of faith in today’s world, because life in Christ today, tomorrow and for ever is the greatest and most beautiful gift ever. To Him be Glory for Ever. Amen

Nicosia, 12 April 2012

† Youssef Soueif

Maronite Archbishop of Cyprus

12/04/2012